Colloque 21 mars 2009 - Déroulement de la journée

Colloque 21 mars 2009 - Déroulement de la journée

Evènement organisé le samedi 21 mars 2009, au Conseil Régional d’Ile-de-France.

Déroulement de la journée

1) Ouverture

- Claire Villiers, Vice-présidente du Conseil Régional d’Ile-de-France chargée de la démocratie régionale
- Hamou Bouakkaz, adjoint au Maire de Paris chargé de la démocratie locale et de la vie associative.

Consulter le compte-rendu de l’ouverture

2) Présentation de l’expérimentation "Dix débats locaux en Ile-de-France"

Pour consulter la synthèse de l’expérimentation et les résultats du questionnaire aux responsables associatifs d’Ile-de-France, cliquez ici

3) Table ronde "Regards croisés sur les relations entre élus et associations"

Animée par Pierre Vanlerenberghe, Président de la Fonda, avec :
- Pascal Aubert, président de la coordination des fédérations des centres sociaux ;
- Marion Carrel, maître de conférences en sociologie, Université de Lille 3 ;
- Michel Lasserre de Rozel, adjoint au Maire d’Asnières ;
- Joëlle Morel, présidente du Comité Métallos ;
- Henri Rey, directeur de recherche au Cevipof
- Frédérique Pigeon, adjointe au Maire du 18è arrondissement de Paris et conseillère de Paris.

Consulter la synthèse de la table ronde

La table ronde visait à réagir aux résultats de l’expérimentation et apporter analyses et propositions d’amélioration des relations entre élus et associations et de la démocratie locale.

Déjeuner

4) Ateliers de propositions :

- atelier 1 "Construire l’intérêt général sur les territoires"

Consulter les propositions de l’atelier 1

- atelier 2 "Négocier des dynamiques partenariales"

Consulter la synthèse de l’atelier 2

- atelier 3 "Faire vivre la participation"

Consulter les propositions de l’atelier3

5) Quelles propositions concrètes pour la démocratie en Ile-de-France ?

De retour en plénière, à 16h, Jean-Pierre Duport, Vice-président de la Fonda et rapporteur général des ateliers, a repris les principales propositions qui ont été esquissées, avant d’animer une discussion entre
- Jean-Paul Delevoye, médiateur de la République, et
- Antoine Bevort, professeur de sociologie au CNAM et membre du LISE-CNRS.

Consulter la synthèse des interventions

Partager cet article

1 Message
  • Merci de cette journée à laquelle je participerai avec intérêt. Pour les Pactes Locaux et la plateforme de travail européenne qu’ils animent dans le cadre de la préparation du Forum Lux’09 (22 au 25 avril 2009 au Luxembourg-www.lux09.lu), la base la plus sûre pour organiser les coopérations entre échelles de gouvernance c’est de partir du repérage des besoins avec les premiers concernés, c’est-à-dire les habitants du territoire, d’une bonne connaissance des ressources disponibles, d’une bonne appréciation des atouts - et des contraintes - qu’exercent une production et une distribution mondialisées pour trouver des réponses appropriées, en prise sur l’économie réelle. En deux ans de dialogue et 5 rencontres régionales, organisées entre décembre 2007 et janvier 2009, entre praticiens expérimentés, responsables publics, élus, habitants et chercheurs, dont une rencontre en Ile de France en novembre 2008 (rapports sur le site de travail en construction www.pactes-locaux.org - Sphère : pactes ; identifiant INV ; mot de passe : pactes), ils ont identifié un chaînon manquant. De multiples décrochements se produisent aux interfaces entre le local et les échelons décisionnels parce que l’approche planificatrice n’est pas comprise par les simples citoyens. La « traçabilité » des décisions est faible, ce qui pèse sur la qualité de la vie démocratique, décourage la participation et la prise de responsabilité. Pour éviter que le fossé se creuse davantage entre les citoyens et la construction européenne, il faut rendre les évolutions intelligibles au plus grand nombre, encourager la participation dans les territoires de vie, accepter le temps du débat et veiller à ce que les propositions qui en émanent soient prises en considération. Rien de tel que des résultats, visibles, qui améliorent concrètement la vie des gens pour rendre crédible un message public ! Pour cela, il faut veiller aussi à ce que les mandats décisionnels soient clairs et vérifiables. Les réponses à ce défi de la recomposition territoriale de réponses cohérentes, c’est ce qui nous attend pour les décennies à venir...et la crise actuelle nous oblige à trouver le chemin de renouer avec l’économie réelle et les gens comme ils sont, pour mieux vivre ensemble dans un monde durablement vivable pour tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?