Tous en scène le 19 janvier 2010 !
Publié par L’équipe Fonda le 14 décembre 2009

Tous en scène le 19 janvier 2010 !

L’économie sociale et solidaire se dévoile.

Rencontre organisée par La Fraternelle et la Fonda.

Tous en scène !

La FRATERNELLE et la FONDA vous invitent

Le Mardi 19 Janvier,

à 19h30

Maison des métallos

94 rue Jean-Pierre Timbaud,

75011 - Paris

M° Couronnes, Parmentier, Bus 96

Inscription à la fin de cet article !

Les modèles antérieurs issus d’une vision exclusivement mixte de L’Economie politique classique ne sont plus opérants. L’Economie Sociale et Solidaire ne peut plus se contenter d’afficher ses valeurs, son histoire ou d’affirmer sa puissance économique propre.

Les enjeux sont si importants et si urgents qu’elle doit entrer pleinement en scène.

La Fonda et la Fraternelle entament par cette première rencontre un séminaire public proposant à chaque acteur (experts, représentants institutionnels, artistes, scientifiques, citoyens...) d’en débattre.

Pour en débattre :

- Claude Alphandéry, Labo de L’ESS, 50 propositions pour changer de cap ici

- Aurélie Trouvé, Co Présidente d’ATTAC ici

- Michèle Boulègue, FONDA

en dialogue avec

- Jean-Pierre-Alix, chercheur, Secrétaire Général du MURS

- Clémentine Autain, journaliste & responsable politique

- Franck Chaumont, psychanalyste

- Nadia Bellaoui, Secrétaire Nationale de la Ligue de L’Enseignement

- Anne Ramback, auteur

sous l’invitation de Daniel Le Scornet, La Fraternelle


Hétérogène par nature, le secteur de l’économie sociale et solidaire cherche une identité dans l’affirmation de valeurs partagées, la promotion de son poids économique ou encore en se posant comme un modèle alternatif de développement. Mais alors que la crise révèle de nouveaux défis pour tous ceux qui œuvrent à la construction de solidarités, sens premier du projet de l’économie sociale et solidaire, nous devons admettre qu’elle peine à communiquer. Mutualisation, association, coopération sont pourtant les ferments d’une réponse aux défis environnementaux et aux nouvelles fractures sociales qui se font jour.

Les premiers signes d’une reprise économique suscitent l’espérance. Mais ils peuvent générer la tentation du conformisme et du retour en arrière. Ils peuvent nous rendre aveugles aux contraintes de changements et de transformations qui se sont révélées ces derniers mois, en même temps que nos contradictions. Aujourd’hui, la société n’attend ni satisfaction, ni autopromotion de l’économie sociale et solidaire. Par de nouveaux comportements citoyens (consommations éthiques, nouvelles formes d’engagements …) elle l’interpelle, elle exige un exercice de lucidité.

La réponse doit être à la hauteur de l’enjeu et de l’attente de nos concitoyens. C’est la responsabilité de tous ceux qui croient à une économie plurielle, à la possibilité de faire coexister efficacité économique et recherche de solidarité. Les choses bougent, les réflexions se multiplient : au CEGES, autour de Claude Alphandéry, au sein de la Fraternelle et de la Fonda. Profitons-en !

Le moment est privilégié pour engager une critique constructive et sans concessions de l’économie sociale et solidaire et de ses entreprises. C’est pour cela que nous avons décidé d’engager le débat en le mettant en scène. Jean Vilar nous invitait à faire une bonne société pour faire du bon théâtre, nous avons donc décidé donc confronter les points de vue dans une pièce en trois actes.


Informations et réservations :

lafraternellemaisondesmetallos.org : 01.48.05.87.55

Pour s’inscrire :

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?