Prospective

Le Jeu Faire Ensemble 2030 : Foire Aux Questions (FAQ)

La Fonda
En septembre 2020, La Fonda a lancé un nouveau jeu coopératif : Faire Ensemble 2030. Pendant une heure, les participants imaginent la résolution de défis liés aux Objectifs de développement durable (ODD) en incarnant un acteur clé de l’Agenda 2030 et en collaborant. Vous n'avez pas pu participer à une de nos séances de découverte mais voudriez en savoir plus sur le déroulé d'une partie ? Vous avez acheté le jeu et vous avez des questions sur certains défis ? Découvrez les réponses aux questions qui nous sont le plus régulièrement posées concernant ce jeu.
Le Jeu Faire Ensemble 2030 : Foire Aux Questions (FAQ)

Le Jeu Faire Ensemble 2030 repose sur un dynamique de résolution de défis, tirés des cibles de l'Agenda 2030. Conformément à l'ODD 17, il est posé comme principe que les partenariats pluri-acteurs sont incontournables pour y répondre efficacement. Aussi, chaque joueur incarne-t-il un acteur clef de l'Agenda 2030 (Etat, collectivité locale, entreprise, association, chercheur, individu). Sous la "tendre férule" de l'animateur.rice, il est invité à se positionner dans un cadre collectif pour relever les défis, et à chercher à mettre en cohérence ses motivations et ses actions avec celles de ses partenaires. Symbolisant la décennie décisive qui est devant nous, le temps imparti aux joueurs pour résoudre trois défis est limité à une heure.

Si jamais vous ne trouvez pas de réponse à votre interrogation dans la Foire aux questions ci-dessous, n'hésitez pas à nous contacter.

Nous contacter

 

 

 Jeu Faire Ensemble 2030

 


Concernant les parties de jeu

Combien coûte le jeu de carte ?

18,50 euros, soit 22 euros avec les frais de port. 
Commandez le jeu Faire ensemble 2030 et le guide d’animation

Le jeu est-il sous licence Creative Commons ?

Tout à fait ! Le jeu est plus précisément sous la licence CC BY-NC-ND, c'est-à-dire Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de ModificationNous pensons que la connaissance est un bien commun qui doit circuler librement. Cette licence reste néanmoins restrictive : elle autorise à télécharger les éléments du jeu (cartes, guide de l'animateur, canevas de parties etc.) et à les partager tant que La Fonda est créditée, en citant notre nom. Vous pouvez modifier le jeu (en y ajoutant des cartes défis par exemple, ou en proposant des variantes d'animation), mais ne pouvez pas commercialiser une version modifiée du jeu. 

Nous contacter

Quel est le nombre maximum de joueurs ?

Le nombre idéal de joueurs est de six : une personne par carte Acteur. Les joueurs peuvent se regrouper en équipe de deux pour incarner un personnage, le nombre maximum de joueurs étant donc de douze. Dans des circonstances exceptionnelles, des groupes de trois peuvent être formés mais nous le déconseillons, la dynamique de groupe étant alors complexe.

Combien de temps doit-on bloquer pour une partie ? Une heure est-elle vraiment suffisante ?

Oui, le rythme du jeu est assez rapide et les échanges vifs. Il s'agit néanmoins d'un idéal-type, en fonction du contexte il nous arrive de déborder. Nous conseillons de bloquer plutôt une heure et demie pour avoir du temps avant le démarrage de la partie pour une courte introduction sur les ODD, et après pour un tour de table des ressentis à l'issue de la partie.

Les trois défis sont-ils prédéfinis ou à la main des joueurs ? Existe-t-il des variantes où les défis sont définis par les joueurs ?

Les trois défis peuvent soit être imposés en début de partie aux joueurs, soit faire l'objet d'un débat entre les joueurs avant le lancement de la partie pour qu'ils définissent les défis sur lesquels ils veulent "travailler". C'est un choix qui est laissé à l'animateur ! Il peut structurer sa partie en choisissant des défis  à l'avance ou en faire un moment de délibération collective. Lorsque l'on a  la disponibilité pour le faire, c'est même recommandé puisque ça permet un meilleur engagement des joueurs pour la suite. Nous conseillons par contre de prévoir un temps supplémentaire pour que les joueurs puissent sélectionner les défis, ces discussions prennent 15-20 minutes.

Le guide de l'animation doit-il être acheté en plus ou est-il disponible avec le jeu ?

Le guide est compris dans le prix d'achat du jeu ! Une version imprimée du guide de l'animateur est envoyée avec chaque version du jeu achetée sur notre site. Vous pouvez également trouver une version PDF du guide sur notre site.

Commandez le jeu Faire ensemble 2030 et le guide d’animation

Télécharger le guide d’animation

Avez-vous des cartes vierges de défi dans le paquet de jeu ?

Non, mais c'est un excellent retour pour une réédition. Nous allons déjà mettre à disposition des templates à imprimer en A4 sur le site, il vous suffira de les imprimer chez vous.

Où peut-on se procurer le jeu ?

Le jeu est disponible à la livraison sur notre site, à cette adresse → Commandez le jeu Faire ensemble 2030 et le guide d’animation

Il est également disponible sur le site Comprendre pour agir de KuriOz parmi les Outils pour les ODD


Concernant la genèse et les évolutions du jeu

Combien de défis ont été écrits à partir des 169 déclinaisons des ODD ?

Nous n'avons pas retenu les 169 cibles, et nous sommes concentrés sur celles qui nous semblaient les plus pertinentes pour notre public. Le jeu comporte 48 cartes défis soit 3 défis par ODD. Cet échantillon n'est pas exhaustif, le nombre de défis n'est pas limité. Il est tout à fait possible de penser de nouveaux défis, et d'y adapter la mécanique du jeu. Connaître les défis que vous inventerez, ou en élaborer de nouveaux avec vous, nous intéresse !

Nous contacter

Existe-t-il du matériel permettant de comprendre comment les défis ont été formulés ?

Nous n'avons pas documenté de façon publique la genèse du jeu mais nous serions ravis de vous la raconter !

Nous contacter

Les différents supports ont-ils bénéficié de relectures extérieures ?

La Fonda a développé ce jeu en partenariat avec le Commissariat général au développement durable (CGDD), qui nous soutient, parmi d'autres acteurs, sur cette initiative. Nous remercions notamment Martin Bortzmeyer et son équipe qui ont pris le temps de relire le guide de l'animateur. Leur point de vue expert sur ces questions nous a été très précieux pour avoir le document le plus complet, pertinent et précis possible.

Peut on traduire les enjeux internationaux peu parlants pour les mettre à l'échelle locale ?

Nous avons essayé de rendre tous les défis intelligibles, même ceux à l'échelle internationale. Vous pouvez bien sûr choisir de jouer uniquement avec des cartes défis à l'échelle locale ou créer de nouveaux défis sur les enjeux locaux des joueurs. Une variante de jeu intéressante peut sinon consister à faire se succéder des défis en lien les uns avec les autres mais mis en jeu à des échelles différentes : par exemple penser la question de l'accès à un logement décent au niveau local aura des répercussions sur les réponses que l'on peut apporter à l'adaptation au changement climatique.

Existe-t-il une version du jeu en ligne ?

Pas pour le moment. Nous sommes en train de créer un dispositif d’animation en ligne, similaire à la rapide démonstration dans cette vidéo. Cette version n'est pour l'instant pas prête, nous organisons actuellement des beta tests et prévoyons de la déployer en 2021. Notre principale difficulté est qu'il s'agit d'un jeu pensé pour être en présentiel, qui repose sur des interactions spontanées, des échanges et des dialogues directs. Dans tous les cas, il ne s'agira pas d'un jeu en ligne (du style site web ou application) mais bien d'une animation en visioconférence du jeu.

Y a-t-il des variantes de jeu auxquelles vous pensez ?

Oui, vous en retrouverez trois dans les pages 8 à 10 du guide d'animation. Les variantes qui nous ont été proposées depuis l'édition du jeu sont recensées au pied de cette page.

Le jeu est-il amené à évoluer, peut-on faire des suggestions qui pourraient être prises en compte ?

Bien évidemment, de nombreuses suggestions sont présentées en bas de cette page. N'hésitez pas à nous contacter directement pour un temps d'échanges, nous serions ravis d'entendre votre point de vue et faire évoluer ce jeu.

Nous contacter


Concernant les parties de jeu

A quelle occasion utiliser le jeu ?

Divers usages du jeu sont possibles. Le jeu peut permettre de découvrir les ODD, de modéliser des coopérations ou d’approfondir sa connaissance des grands enjeux contemporains… Au-delà, il peut constituer un premier point d’appui dans la formalisation ou l’amélioration de projets concrets. En concertation citoyenne, lors d'un cours pour des étudiants, pour faire connaissance entre élus... Les possibilités sont nombreuses !

Est-ce un jeu utile pour faire comprendre les logiques partenariales de parties prenantes de l'ESS ?

Le jeu a été pensé pour susciter le réflexe coopératif. Il repose sur une dynamique de résolution de défis en équipe. De nombreux Acteurs suggérés dans le guide de l'animation appartiennent à l'Economie sociale et solidaire (ESS). Une connaissance de ce secteur n'est néanmoins pas un pré-requis pour les joueurs ou l'animateur.

Ce jeu a t-il été utilisé comme rétrospective de projets existants afin de les inscrire dans des ODD ?

Le mécanisme de jeu est volontairement très simple, bien qu'il suppose une médiation. Dans les adaptations, il est tout à fait possible d'imaginer une version où les porteurs de projet mettent en scène des projets déjà existants, ce qui permettrait de mieux comprendre leur inscription dans le cadre de référence des ODD ou de réfléchir à de nouveaux partenariats qui leur permettraient d'aller plus loin.

Est-il possible de n'avoir des projets que sur un seul des trois défis sans prendre en compte les deux autres ?

Les projets sont imaginés par les joueurs avant de savoir sur quels défis les autres joueurs se positionnent. Il est donc tout a fait possible que les six joueurs imaginent chacun un projet en réponse au même défi. Dans ce cas, l'animateur a deux possibilités : retirer les deux défis non pris en compte du plateau pour se concentrer sur le défi plébiscité, en incitant à faire converger les réponses, ou demander aux joueurs d'adapter légèrement leurs projets pour prendre en compte l'un des deux défis, voire de retirer leur projet de départ pour en formuler un nouveau répondant à un défi qui n'a jusque là pas été pris en compte.

Chaque joueur doit-il se positionner sur chaque projet de chacun des porteurs de projet ?

Non, ce n'est pas obligatoire. Au contraire un joueur n'a que deux cartes partenariats, un veto et un accord, il ne peut se positionner que sur quatre projets maximum. Nous avons volontairement limité le nombre de cartes partenariats pour rappeler le principe de réalité selon lequel nous n'avons pas forcément toutes les ressources pour soutenir tous les projets et qu'il est nécessaire de faire des choix. La partie permet de se rendre compte que ce n'est pas la multiplicité des projets qui est importante mais plutôt de se regrouper et de s'assurer que les ressources de chacun sont au bon endroit au bon moment.

Les discussions entre joueurs peuvent-elles être plus poussées, c'est à dire entrer dans une phase de négociation ?

Tout à fait, nous faisons parfois des démonstrations accélérées du jeu comme dans cette vidéo mais il faut se souvenir qu'une partie dure minimum une heure (voir plus). Au cours du tour consacré aux partenariats, tous les joueurs échangent de façon libre pour convaincre les autres acteurs de donner leur accord, de lever leurs vetos ou de nouer des partenariats. Les négociations vont alors bon train !

Combien de tour de table peut-on faire en deuxième tour ? Quel niveau de consensus est-il intéressant d'atteindre ?

Autant de tours de tables que nécessaires pour avoir les projets les plus aboutis ! Nous conseillons de commencer par le projet qui a le plus de cartes "Vetos", les joueurs qui s’opposent devant exposer les raisons de leur désaccord. Le porteur de projet est alors invité à répondre, pour convaincre le joueur de lever son veto. Une fois tous les positionnements justifiés, ré-évalués et actés pour un premier défi, on passe à la résolution du deuxième défi, puis à la résolution du troisième. Dans les faits, il est rare que l'on vienne à bout de tous les défis avant la fin de la partie. De même, il s'agit plus d'un jeu par consentement que par consensus : il est préférable d'avoir un projet avec deux accords qu'un projet avec un partenaire et un veto. Rappelez-vous que la partie est gagnée si et seulement si tout le monde s’est positionné et qu’aucune résolution n’a obtenu de veto !

Quel est le sentiment général des participants à la fin d'une partie ?

Cela varie mais nous avons souvent des réactions positives, qui trouvent le jeu énergisant. Certains expriment une frustration par rapport à la concrétisation des projets, l'envie d'aller plus loin que la phase d'idéation. D'autres mentionnent que c'est un moment ludique qui leur a permis de mieux appréhender des enjeux complexes.

Avez-vous à disposition des comptes-rendus détaillés de parties déjà jouées ?

Non mais c'est une excellente idée ! Nous allons réfléchir à comment le mettre en place.

Le schéma de découpage que vous utilisez comme plateau de jeu est-il disponible quelque part en dehors du jeu ?

Tout à fait, le découpage des 17 ODD en 5 "P" (Planète, Personnes, Prospérité, Paix et Partenariats) a été développé par les Nations unies. Nous utilisons parfois une représentation graphique de ce découpage en cercle afin de mettre en avant la complémentarité des différents ODD, que vous pouvez retrouver ici. Sachez que d'autres représentations de cette articulation existe en étoile, comme présenté dans ce document du PNUD ou en cercles superposés comme ici par SDG Move. Ce plateau est tout à fait optionnel et n'est pas inclus dans le jeu livré.

Plateau de Jeu Faire Ensemble 2030

Concernant les cartes "Acteurs"

Doit-on utiliser toutes les cartes Acteurs ?

Ce n'est pas obligatoire mais fortement recommandé. Si le nombre de joueurs est inférieur à six, une ou deux cartes Acteur sont à retirer de toute façon. L'un des intérêts de ce jeu reste néanmoins de proposer aux joueurs de se mettre dans les chaussures d'acteurs qu'ils ne connaissent pas forcément, et de devoir défendre leurs intérêts tout en collaborant avec d'autres joueurs.

Les cartes Acteurs précisent-elles la nature de l'entreprise, le service de l'Etat ou encore le type de centre de recherche que le joueur va incarner au cours de la partie ?

Les cartes Acteurs ne mentionnent que le rôle du joueur de façon volontairement vague. Le guide d'animation donne par contre des pistes pour incarner ces personnages. Il existe plusieurs variantes : laisser les joueurs libres de mieux définir leur personnage, ou leur apporter de plus grandes précisions sur la nature de leur personnage. Dans le premier cas, par exemple, le joueur qui a tiré la carte "Entreprise" choisira lui-même s'il va interpréter Total, la SNCF ou une SCOP.

Une variante existe où l'animateur prédéfinit de façon plus précise le rôle des joueurs. Le guide d'animation donne alors des pistes d'Acteurs pertinents en fonction des défis proposés. Pour chaque défi, il donne des déclinaisons plus précises, pour chaque catégorie d'acteurs, des structures concernées et porteuses de réponses potentielles. Dans cette variante, l'animateur assigne des rôles plus précis, il faudra alors l'inscrire sur les cartes pour que les joueurs ne les oublient pas et bien le préciser en distribuant les cartes.

Est-ce que les rôles de chacun des Acteurs sont précisés dans le guide d'animation ? 

Le rôle de chacun des Acteurs (Association, Entreprise, Etat, etc.) est rapidement présenté en début du guide (page 6). Vous trouverez ensuite pour chaque défi des suggestions d'Acteurs pertinents.

Télécharger le guide d’animation

Les propositions de projets sont-elles pré-écrites sur les cartes Acteurs ?

Non, les projets sont élaborés lors du premier tour de jeu par les participants, qui les inscrivent sur des Post-its (réels ou virtuels). 

Pourquoi n'avoir pas mis d'objectif "personnel" pour chaque acteur ? 

Il s'agit d'un jeu coopératif : à la fin de la partie, tout le monde gagne ou tout le monde perd. En choisissant quel acteur ils vont interpréter, les joueurs peuvent par contre tout à fait se fixer un objectif personnel. Des variantes existent également : certains joueurs peuvent être "gardiens" d'un ODD et s'assurer que tous les projets proposés les prennent bien en compte.

Quel peut-être le rôle joué par la personne avec la carte "Individu" ?

On peut choisir d'être un citoyen "anonyme" qui veut agir sur une problématique de son quotidien, être un bénévole d'une association ou s'engager sur son lieu de travail. Le joueur peut au contraire choisir d'incarner pour une heure un individu précis : António Guterres, Vandana Shiva ou Melinda Gates. Il s'agit avant tout d'un jeu de rôles, chaque joueur peut s'emparer de cette carte comme il le souhaite !

Comment les joueurs peuvent-ils se mettre à la place de l'Etat par exemple?

Ils peuvent choisir d'être un Etat entier (la République française) ou une coalition inter-étatique (comme les Nations unies, l'Unesco ou l'OMC). Le joueur peut aussi choisir d'incarner une des institutions comme le ministère des Solidarités et de la Santé, le secrétariat d’État à l’Égalité femmes-hommes, une Agence régionale de santé. Ou même un personnage précis : un eurodéputé travaillant sur la PAC, un diplomate du ministère des Affaires étrangères ou un préfet.


Concernant le public du jeu

Quelle était la cible initiale du jeu ?

Les responsables associatifs et leurs partenaires, qui sont le cœur de cible historique de la Fonda. Pour en savoir plus sur notre histoire !

Quel public cible pour un usage efficace ? 

Ce jeu s'adresse à un public varié. L'essentiel est d'avoir un temps au préalable pour présenter les ODD et les notions clefs qui y sont associées (universalité, transversalité, rôle clef des partenariats). Pour faciliter cette appropriation par tous les joueurs, vous avez dans le guide de l'animateur de nombreuses informations disponibles qui vous permettront de bien expliciter les Objectifs de développement durable, tout particulièrement les trois défis choisis.

Télécharger le guide d’animation

Avec quel(s) public(s) peut-on animer ce jeu en priorité ?

Nous le définirions ainsi : des personnes intéressées par les grands enjeux de société qui sous-tendent les Objectifs de développement durable et qui ont envie de passer une heure à imaginer des coopérations. Le meilleur public reste celui que l'animateur connaît bien, cela lui permettra de choisir au mieux les défis, d'utiliser le bon niveau de connaissances lors de leur présentation et de rendre l'animation la plus fluide possible.

Les novices peuvent-il jouer au Jeu Faire Ensemble 2030 ?  

Le fait de ne pas connaître le cadre des ODD n'est pas un frein. Au contraire, nous proposons de penser les défis et les projets à partir des ressentis des joueurs. Il n'y a pas de niveau de connaissance prérequis pour jouer. Dans le cadre de la partie, l'essentiel est de susciter de l'échange, du débat et de se donner un cadre pour nourrir une réflexion commune. Le jeu est un espace d'intelligence collective et le temps de debrief permet de préciser ensemble les enseignements que l'on retire de la partie.

Avez-vous testé le jeu avec des acteurs ayant des objectifs a priori contraires ?

Nous l'avons testé avec des joueurs qui ne se connaissaient pas mais pas qui auraient des objectifs tout à fait contraire. Si l'on parle des cartes, cela n'est pas non plus arrivé spontanément. Dans la version classique, les joueurs choisissent leur rôle sans connaître ceux des autres. 

Pour cette disposition, il faudrait donc que les cartes Acteurs soient précisées par l'animateur, ce qui peut être une variante intéressante.

Le jeu a t-il été testé auprès d'élus ?

Non pas encore ! Mais si vous connaissez, ou faites partie, d'un réseau d'élus, contactez-nous. Nous serions tout à fait enclins à adapter le jeu à ce public.

Nous contacter

Avez-vous déjà eu l'occasion de faire jouer des acteurs d'entreprises ?

Pas encore, mais nous espérons bientôt pouvoir le faire. Dans ce cas, nous conseillons de bien choisir les défis pertinents pour la ou les entreprise(s). Si vous souhaitez travailler sur un enjeu particulier de la structure, par exemple la stratégie RSE, il est tout à fait possible de formuler vos propres défis ou de les construire collectivement avec les joueurs.

Est-il possible d'orienter la partie sur un sujet existant dans une entreprise ? En retirant des personnages par exemple ?

Il est tout à fait possible d'utiliser le jeu au service d'une structure, en l'adaptant aux enjeux. La partie peut alors mettre en scène des projets déjà existants ou être une séance d'idéation. Dans ce second cas, nous vous conseillons l'adaptation 3 proposée page 9 du guide d'animation. Plutôt que retirer des cartes Acteurs, nous conseillerions d'adapter les cartes défis. Vous pouvez aussi préciser les cartes Acteurs avec des partenaires existants de l'entreprise. Un des joueurs peut aussi incarner la structure où est organisée la partie et présenter le projet qu’elle porte. Il n'y a pas d'obligation d'utiliser toutes les cartes Acteurs mais le principe du jeu reste d'avoir le maximum d'acteurs différents autour de la table. 

Est-ce un jeu adapté aux adolescents (entre 10 et 16 ans) et jeunes adultes ?

Nous n'avons pas encore testé le jeu avec des publics lycéens et plus jeunes. Nous avons néanmoins des pistes avec un certain nombre de réseaux pour travailler sur cette adaptation. Nous estimons qu'avec un public lycéen il est tout à fait possible d'envisager des adaptations du jeu à condition de construire bien en amont l'animation, d'avoir les éléments d'explicitation du défi. En dessous du niveau lycée, cela peut être trop technique. Le jeu est sinon parfaitement adapté pour un public étudiant.

Une version adaptée aux plus jeunes est-elle envisagée dans le futur ?

Pas pour l'instant mais des jeux appropriés à cette tranche d'âge existent ! Nous vous conseillons d'explorer les Outils pour les ODD recensés dans le site Comprendre pour agir de KuriOz.


Concernant l'animation du jeu

Quel est le rôle de l'animateur ?

L'animateur organise le plateau, explique le déroulé, explicite les trois défis et les cartes acteurs et donne des compléments d'informations pour que les joueurs comprennent bien les enjeux. Il est gardien du temps et fluidifie au maximum les échanges entres joueurs. C'est aussi la personne qui assure que le temps de partage de ressentis en fin de partie est le plus complet possible.

Peut-on être à la fois animateur et joueur d'une partie ?

A l'impossible nul n'est tenu ! Nous ne recommandons pas d'animer et de jouer en même temps car le travail de suivi des propositions demande beaucoup d'énergie. Le facilitateur ou la facilitatrice peut par contre "glisser" des idées aux participants en difficulté !

L'animateur doit-il être un expert des ODD ?

Non, bien évidemment. L'animateur doit maitriser le cadre dans lequel se déroule la partie et les défis sur lesquels les joueurs vont "travailler". Il ne s'agit pas de maitriser tous les contenus théoriques, pour cela il suffit de s'appuyer sur le guide l'animateur. Le guide présente les indications sur les ODD, les tendance fortes sur ces thèmes . Il sera par contre important d'être un peu familier des techniques d'animation et d'être à l'aise pour faciliter le partage de la parole.

Télécharger le guide d’animation

Nous pouvons également vous conseiller la lecture des présentations des ODD réalisées par La Fonda en 2018, ainsi que d'autres articles sur ce sujet dans notre centre de ressources en ligne.

Lire les fiches ODD / Trouver d'autres ressources

Les joueurs trouvent-ils facilement des projets à porter, ou avez-vous besoin de leur souffler ?

Pour les parties que nous avons animées, les joueurs étaient très créatifs en s'inspirant de projets qu'ils connaissaient par exemple.

D'après votre expérience, qu'est-ce qui pourrait faire qu'une partie se passe particulièrement mal ?

Heureusement, nous n'avons pas encore été confrontés à une partie particulièrement désagréable pour l'animateur ou les joueurs. Les principaux dangers à nos yeux sont : une parole mal répartie qui pourrait encourager certains joueurs à se mettre en retrait, des joueurs qui n'arriveraient pas à incarner leurs personnages ou des conditions logistiques difficiles (trop de bruit aux alentours, du passage ou un lieu non adapté). Si jamais vous rencontrez des difficultés, n'hésitez pas à nous en faire part pour que nous puissions améliorer le jeu !

Nous contacter

Chacun peut donc devenir animateur juste en ayant acheté le jeu de carte ?  Peut-on animer une partie sans avoir été formé par la Fonda ou même sans avoir soi-même joué une partie ?

Rien ne vous empêche d'animer sans y avoir joué, mais il est préférable d'avoir pu expérimenter le jeu pour pouvoir ensuite être en capacité d'animer. Jouer permet de mieux comprendre le fonctionnement de la partie, de s'approprier le déroulé et les dynamiques de groupe. Si vous ne pouvez pas participer à une formation de l'animation, la lecture du guide d'animation est recommandé. Il est disponible en version papier avec l'achat du jeu ainsi qu'en ligne.

Télécharger le guide d’animation

Si on anime une séance payante, doit-on reverser une partie du bénéfice à la Fonda sur le modèle de la Fresque du Climat ?

Ce n'est pas un modèle que nous avons retenu. Nous ne contrôlons pas les usages qui sont faits du jeu et partons sur un principe de confiance. Le jeu est sous licence Creative Commons, le coût intervient dans l'achat du jeu et dans l'accès à la formation à l'animation ou encore pour la mise en place par la Fonda de dispositifs d'animation "sur mesure". Nous demandons néanmoins à être mentionnés comme créateurs de l'outil et de nous faire part des retours, des usages et des remontées sur les pratiques de jeu et les améliorations possibles. 

Nous contacter

La Fonda souhaite-t-elle être informée des usages qui sont faits du jeu ?

Bien entendu, c'est très important pour nous d'avoir des retours d'expériences. A l'issue d'une séance de découverte, nous envoyons souvent des questionnaires pour savoir comment les participants se sont appropriés le jeu, quelles utilisations ils en font, quelles variantes ils ont testé etc. Nous sommes friands de vos retours. De plus nous prévoyons de mettre en place une petite communauté de personnes formées à l'animation pour continuer à co-construire ce jeu, n'hésitez pas à vous manifester si vous souhaitez la rejoindre !

Nous contacter

Comment on peut prendre contact avec vous pour vous remonter les informations ?

Grâce à ce formulaire ! 

Nous contacter


Concernant les séances découverte et les formations à l'animation proposées par la Fonda

Quelle est la différence entre une séance découverte et une formation à l'animation ? 

La séance de découverte se compose principalement d'une présentation succincte du jeu et d'une partie à six joueurs. Au cours de la formation à l'animation, vous allez également jouer une partie mais aussi voir une présentation plus approfondie des mécanismes du jeu et des méthodes d'animation. Toutes les personnes formées à l'animation jouent donc au moins une fois. La formation à l'animation permet d'animer différentes séances, dans une entreprise, une association ou autre.

Comment peut-on être formé à l'animation ?

La Fonda organise en temps normal des formations en présentiel à destination de ses membres. La formation dure six heures : y  sont présentés l'Agenda 2030, les Objectifs de développement durable, les ressources nécessaires pour animer une partie et les variantes existantes. Rendez-vous sur cette page ainsi que sur notre calendrier pour connaître les dates de formation.

Combien coûte la formation à l'animation  ?

Au-delà des formations à l'animation gratuites à destination des membres, nous pouvons proposer des formations à destination de structures. Les structures pourront ensuite déployer le jeu au sein de leur réseau. Ces formations sont payantes, nous pouvons vous proposer un devis en fonction du nombre de personnes, de la durée de la partie, de la finalité. N'hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé par une telle formation à l'animation dans votre structure.

Nous contacter

Vous avez mentionné une formation gratuite pour les membres de la Fonda, comment devient-on membre ? 

En adhérant à la Fonda, qui est une association loi 1901. Vous êtes libre de choisir le montant de votre adhésion parmi les options possibles :

  • « Soutien » : 20 € (7 € après déduction d'impôts)
  • « Engagé » : 60 € (20 € après déduction d'impôts)
  • « Bienfaiteur » : 100 € (34€ après déduction d'impôts)
  • « Super-bienfaiteur » : plus de 100 €

Adhérer à la Fonda (il vous faudra auparavant créer un compte sur le site)

Quelles sont les prochaines dates pour les séances de découverte et les formations à l'animation ?

Dans la situation actuelle, nous ne sommes malheureusement pas en capacité de répondre à cette question. Soyez sûrs que dès que la situation  sanitaire nous le permettra, nous prévoirons d'autres rencontres en ligne et hors ligne autour du jeu.

Comment être au courant des prochaines séances découvertes et/ou formations à l'animation ?

Vous les trouverez dans la section événement de notre site internet, sur cette page consacrée au jeu ainsi que sur notre newsletter. Nous avons des incertitudes sur notre capacité à organiser des moments en groupes dans les mois à venir. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons des dates crédibles. Nous communiquons régulièrement concernant le jeu dans notre newsletter et sur nos réseaux sociaux Facebook, Twitter et LinkedIn.

→ Suivre la Fonda sur Facebook, Twitter et LinkedIn


Propositions de variantes

Une carte de "ressentis" pour accompagner les participants à se mettre dans leur rôle : lors de la présentation des cartes acteurs, l'animateur peut demander aux participants "Quel est votre état d'esprit pour 2030 ? Optimiste, résigné·e, inquiet·e, utopiste ?". Aux participants de répondre "je me sens X" et donc de se demander "pourquoi". Cette proposition pourrait aider les participants qui ne se sentent pas experts à développer leur pensée.

Une partie "territoriale": un tiers des cartes défis se situent à l'échelle locale, l'animateur peut aller plus loin en ajoutant une contrainte de territoire. Les projets imaginés par les joueurs devront alors s'inscrire dans un territoire donné (montagne, ultramarin, etc.)

J'ai acheté le jeu en carte mais j'aimerais une version PDF des cartes pour jouer sur miro ou mural, pensez vous que ce soit possible? (confinement oblige)

Merci pour cette suggestion, nous allons mettre en ligne des versions PDF cartes et l'indiquerons sur cette page.


Le 17 novembre se tenait un webinaire de découverte du Jeu Faire Ensemble 2030. Vous pouvez retrouver un enregistrement de cette présentation à ce lien. Merci aux personnes présentes pour leurs interventions qui ont permis de nourrir cette Foire Aux Questions.

Outils et ressources utiles